--> Retour menu <--
 
Date
Lieux
Activités
Du 19 au 28/8/2011 Porte des Etoiles - Plombières les Dijon Désobstruction
Une semaine bien remplie,....pour vider un trou !

Comme nous vous l'avions annoncé, une semaine NON-STOP a été effectué du 19 août au 28 août 2011 à la Porte des Etoiles.
Cette semaine c'est déroulé de façon tout à fait satisfaisante malgré une ou deux journées un peu voire beaucoup humide.
Mais le résultat est là, après 1,80 m de creusé durant cette semaine, nous sommes arrivés enfin sur le comblanchien !
Nous allons donc vous faire un résumé de cette semaine...grâce aux CR envoyés par les participants. Merci à eux !

Présents ou de passage durant cette semaine : Philippe Lartoix, "Géraldine" Lartoix, Guillaume, Bastien, François Pornet, Thierry Daloz, Laurent Garnier, Philippe Clément, Eric Constantin, David Aupart, Alain Bressant, Clément Bressant, Thomas Binsse et Cie, Mathieu Bossu, Robert Fourneaux, Rémy Pataille, Jean-Louis Mérelle.


Jeudi 19
Dès ce jour, Laurent, avant d'aller au boulot, monte et installe une partie du matériel à la PDE.
Durant l'absence de Jean-Louis, il a également préparé divers accessoires en vue de faire diverses réparations ou modifications. En particulier, il refait avec beaucoup de difficultés le diamètre de l'axe d'enroulement du touret du treuil inférieur pour emmagasiner davantage de Dynéma. En effet nous n'atteignions plus le fond du puit inférieur.


Vendredi 19
Jean-Louis accompagné de Robert et Guillaume terminent l'installation dans la cavité du matériel. Avant de monter Robert est passé à la pompe à essence pour faire le plein de plusieurs jéricane pour démarrer la semaine.
Pendant ce temps, Jean-Louis installe sa caravane. Il passera toute la semaine jour et nuit sur place. Il installe aussi le "parc à spéléo" pour éviter que les vaches et le gentil taureau à Jeannot ne viennent nous rendre visite.
Le premier travail est de refaire la fixation inférieur du treuil, que Laurent avait préparé, de façon à pourvoir descendre rapidement la pompe. Environ 40 cm d'eau sont à pomper. La pompe a de plus en plus de mal à s'amorcer vu la hauteur à laquelle l'eau doit monter. Il sera utile la prochaine fois d'avoir une pompe relais...
Nous évacuons aussi les échelles métalliques qui nous embarrassent plus qu'elle nous sont utiles.
Laurent nous rejoint dans l'après midi pour préparer le travail pour le lendemain. Il installe une déviation pour la corde. Nous utiliserons principalement cette corde durant cette semaine qui sera durement malmené...


Samedi 20
Jean-Louis a dormi sur place Petite visite d'Alain Bressant en vélo pour nous annoncer se venue avec son fils pour mercredi.
Et toujours des seaux, encore des seaux ....


Philippe Lartois et sa petite fille Bérénice (Nini)
Dimanche 21
Philippe Lartois et sa petite fille Bérénice (Nini) nous rejoignent dans l'après midi. Philippe se met à la brouette à l'extérieur et Nini au boitier de commande supérieur.


Lundi 22
Robert Fourneaux
Présence de Rémy Pataille dès les 9 h. Après un petit café apporté par Robert, nous descendons au fond pour la remontée des seaux. Rémy sera installé au dessus du P8 du fond.
Remontée vers les 14h pour la pose casse croûte, et apéritif au rosé de Marsannay, ( cuvée Sylvain Pataille ).
Dans l'après midi en pleine digestion, reprise des activités, cette fois ci, Rémy est au fond avec Laurent pour perforage , chose qui ne lui était pas arrivé depuis 2 ans, suite à sa chute dans des escaliers.
Après une journée bien rempli, remontée et sortie vers les 18 heures.


Robert au tubophone: "Allo le fond ? ici la surface !..."
Mardi 23
Robert Fourneaux,
Journée pluvieuse avec de grosses averses. Philippe Clément est venue non pas en vélo, mais en moto. Il s'installe à l'intermédiaire pour le guidage des seaux.
A midi nous nous réfugions dans la caravane à Jean-Louis pour déjeuner en regardant le chemin de la brouette transformé en torrent.Il y avait,je crois? Philippe et Bérenice. Nini fait la treuil-woman


Mercredi 24
Venue d'Alain Bressant et de son fils Clément en VTT en fin de matinée. Alain a tiré une petite remorque sur le chemin de la Pérouse avec tout l'attirail spéléo. Bravo !... Nous terminons de sortir des seaux une bonne partie de la journée. Clément est au commande car il lui manque un peu de biceps pour manipuler les seaux trop lourd pour lui.
Quand à Guillaume, il est au fond pour le perçage.
En fin de matinée le petit treuil du bas nous lache. Constat : Charbon usé. L'après midi nous utilisons le treuil du haut pour tirer les seaux depuis le fond de la galerie. Pour cela nous relions la corde du petit treuil à la corde du gros treuil, et ça marche !
Nous pouvons ainsi continuer à remonter des seaux au moins jusqu'au au pied du puit.
Le soir à la maison, Jean-Louis rallonge la tresse des charbons pour pouvoir continuer à travailler.



Philippe et son blouson de cuir noir avec un aigle sur le dos....
Jeudi 25

Philippe Clément est au fond pour le remplissage des seaux Après réinstallation des treuils, nous pouvons à nouveau monter des seaux, toujours des seaux et encore des seaux ....
Comme par hazard, cette fois c'est le treuil du haut qui tombe en panne, et vous savez quoi ?, et bien c'est aussi les charbons qui sont usés ! La loi des séries..
Une réparation provisoire est vite réalisée et c'est reparti !
En fin de journée nous atteignons la profondeur de 27,60 m.



Vendredi 26
Fin de remontée des seaux et préparation du chantier pour le lendemain. Arrivée d'Eric Constantin en fin de journée.



Le premier morceau de comblanchien remontée à la surface
Samedi 27 C'est la journée continue instaurée par Laurent. Pendant que certains travaillent, d'autres se reposent.
C'est une journée mémorable car dans l'après midi nous atteignons le comblanchien tant attendu.
Le travail au burineur est très efficace car nous sommes dans des marnes tendres qui partent comme si ont les béchaient. Ainsi nous descendons facilement d'une cinquantaine de centimètre sans difficulté jusqu'à atteindre vers les 16h la surface rosée du comblanchien.
Elle est dégagé complètement à la nuit tombante, et comme dit Robert "Plus moyen de faire remonter du trou Laurent et Jean-Louis qui veulent absolument mettre à nu le Comblanchien avant de passer la cire d'abeille!!." C'est 180 seaux qui seront remontés durant cette journée, un record !
Un repos bien mérité....
Même dans la voiture, ça marche aussi...


Laurent et Jean-Louis heureux de leur trouvaille !


Dimanche 28
Départ d'Eric Constantin de bonne heure. C'est une journée de préparation du prochain week end du 16, 17 et 18 septembre ainsi que le démontage de toute l'installation. De l'eau est déjà revenu au fond.
Toute l'équipe restante s'installe au fond pour des travaux en vue du prochain WE. Après le rangement du matériel, nous nous réunnissons autour d'une bonne boisson pour fêter cette semaine exceptionnelle.



Conclusion
Tout d'abord un grand merci à tous ceux qui sont venus nous aider durant cette semaine NON-STOP, permettant ainsi de progresser efficacement. Ce fût une grande réussite qui a permis de terminer sur le sol du Comblanchien. Plusieurs ont choisi de rester le soir pour le BBQ et de dormir sur place grâce à une météo clémente. Seul une journée fût bien arrosée... Encore pas mal d'heures passées sous le plancher des vaches (à Jeannot) qui nous rapprochent du but final.
Robert remarquera que les heures passent plus vite sous terre !.




Retour à la page d'accueil du site
cds21