--> Retour menu <--
 
Date
Lieux
Activités
29/2 1-2/3/2008 La PDE - Plombières lès Dijon Désobstruction
précédent Comptes rendus PDE

Notre retour mensuel à la PDE qui ne se reproduira pas avant 4 ans...


Vendredi 29 Février.
Les nominés sont : Gérard Feurtet, Robert Fournaux, Thomas, François et Laurent Garnier.
Nous sommes à 2 pour débuter cette première journée de désobstruction.
Après la traditionnelle mise en route du chantier, nous sommes vite rejoint par notre hôte. Nous profitons de sa présence pour lui demander un coup de main.

Gérard "Autreuil", Robert "Alabrouette", Laurent "Lamanoeuvre". (C'est comme cela que les noms de famille sont nés)
Cette organisation nous permet de remonter une pléïade de seaux et de les véhiculer directement au dépôt. Dans le puits, grâce à la grande corde, nous ne faisons plus qu’un aller et retour pour 3 seaux contre 2 au dernier exercice. C’est nettement moins éprouvant.

Après le repas, à deux nous terminons de nettoyer le fond
Là aussi c’est sportif.
Pendant que Robert treuille et empile les seaux au bas du puits, moi je descends de 4 m en remplir un autre, puis je remonte chercher le crochet pour redescendre l’accrocher au seau plein ensuite je remonte débuter le treuillage et lorsque Robert reprend la main, je recommençe. (Si vous avez pas compris, c'est pas grave. ndlr)
En fin de journée, à l’instant ou Robert me quitte, ce sont Thomas et François qui prennent sa relève.
C’est grâce à cette organisation que durant toute la journée nous extrayons pas moins de 81 seaux.

Ce fût éprouvant mais satisfaisant car nous laissons le chantier propre pour le lendemain.


Samedi 1er Mars
Régis Roussey, François Brassaud, Patrick Bolard, Claude Humblot, Patrick et Ophélie Maitrejean, Jean-Louis Mérelle, Laurent Garnier, Gérard Feurtet

Malgré notre débauche d’énergie habituelle, les résultats de ce samedi ne sont pas à la hauteur de nos espérances.
Une trentaine de seaux sont tout de même sorti.
En prévision des futurs aménagements, Nous profitons de certains moments d’accalmie et de mains libres pour commencer le rangement sous l’abri.
Grâce à la dextérité et une organisation hors paire menée tambours battant par notre amis BOBOL, certaines constructions digne d’un artiste patenté, voient le jour.


A la nuit tombante, le site retrouve sa quiétude habituelle avec ses lapins, chevreuils et sangliers...
Dimanche 2 Mars. François, Thomas, François P, Claude Thirey, Gérard, Patoch, Jean-Louis et Monique, Florence, Anaïs, clément et moi même. Une fois de plus, nous mettons tous les moyens possibles de notre côté pour rentabiliser au maximum cette journée.
Après avoir une nouvelle fois réparée la ventilation, nous nous relayons au burineur avec plus ou moins de succès. La roche est toujours aussi dure mais cette fois-ci elle est plus fissurée ce qui nous permet d’avancer et d’approfondir la cavité d’une cinquantaine de seaux.

80 + 30 + 50 = 160 seaux soit 160 x 20 = 3200 kg de caillasse.

Il est à noter que la galerie que nous façonnons, a repris une forme un peu plus intime ce qui nous permettra d’avancer un peu plus rapidement.

A la nuit tombante, le site retrouve sa quiétude habituelle avec ses lapins, chevreuils et sangliers...
En redescendant, je profite de l’occasion pour renouer un contact prit l’an passé avec le nouveau propriétaire des chalets dans la montée à la ferme. Après une brève et chaleureuse discussion, nous visitons son terrain dans lequel trône un magnifique tas de poutrelles métalliques et de tôles épaisses.
Nous pouvons donc prélever et découper sur place, (Borne électrique) ce que nous aurons besoin pour sécuriser la PDE. Je quitte donc tardivement ce sympathique chasseur pour enfin rentrer me reposer.

A la prochaine séance les 4, 5 et 6 Avril.
Laurent


Nous sommes actuellement à une profondeur de -21,75 m



Découvrez le compte rendu de ce week end vu par Patoche ici ! (Rubrique "Récits")

Retour à la page d'accueil du site
cds21