--> Retour menu <--
 
Date
Lieux
Activités
24-25-27/3/2006 La PDE - Plombières lès Dijon Désobstruction
précédent Comptes rendus PDE suivant

Présent le vendredi : Rémy, Laurent et Jean-Louis
Le samedi : Simon, patoche et Jean-Louis

C'est à 9 heures que nous nous retrouvons pour la quatrième fois de l'année à la PDE. Nous ne notons pas toutes les plus ou moins longues visites quasi hebdomadaires. La météo depuis deux mois ne nous a malheureusement pas laissée trop de répit, et cette fin de semaine sera peut être celle où la météo aura été des plus exécrables en fin de journée.
  La journée commencera par l'installation du treuil suivie immédiatement par la remontée d'une dizaine de seaux. Le travail ensuite au marteau piqueur pneumatique de Rémy permettra dans remonter presque autant. L'après midi sera consacré à la préparation du terrain pour le lendemain.
Mais à partir de 16h nous sommes obligés de battre en retraite à cause d'un violent orage accompagné de grosses averses. L'orage cessera mais la pluie continuera jusqu'au soir. Elle commencera d'inonder la cavité que nous abandonnerons tard le soir après un dernier gros coup de tonnerre qui nous fera abandonner les lieux.
Nous rentrons fourbus mais néanmoins content d'avoir bien avancé pendant cette journée.


Le lendemain nous nous retrouvons dès 9 h dans la cour du fermier où nous donnerons un coup de main pour donner l'apéritif aux vaches de l'étable. En effet tout l'hiver elles sont enfermées et ne sortent que pour aller boire un coup dans l'abreuvoir de la cour de la ferme. Bien entendu elles aimeraient bien rester dehors et les rentrer n'est pas une mince affaire. Mais Gérard fût très persuasif, et sa grosse voix que nous connaissons bien pour l'avoir entendu à notre premier contact, fera rentrer les vaches au galop.
Rendez vous est pris début avril pour donner un coup de main pour emmener les vaches dans leurs quartiers d'été.
  Le terrain pour descendre à la PDE est très gras suite à la pluie de la veille. Nous avions laissé le matériel en place et nous descendons rapidement au fond où le travail nous attend. C'est encore une quinzaine de seaux que nous remontons sans peine (ou presque). Le travail au burineur électrique permettra d'en remonter encore une demi douzaine. Simon descend pour travailler au burineur et au moment de le remplacer, je remarque au dessus de lui un gros bloc suspendu qui a bougé par rapport à la veille. Après quelques coups de burineur c'est un bloc de plus de 100 kg qui tombe au sol, là où était Simon. Un coup de percuteur au milieu, et nous le remontons en pièces détachées (le bloc, pas Simon...)


Pendant ce temps la pluie s'est remise à tomber et rapidement un véritable bourbier s'installe autour du site.
Dans le fond de la cavité un autre gros bloc bloque le passage. Un coup de percuteur selon la recette de Jean-Louis aura raison de lui.
C'est ainsi que se termine ces deux jours où la progression a été très significative. Nous pensons avoir progressé d'un mètre ce qui est très honorable dans ce type de terrain, je pense....

JLouis

Retour à la page d'accueil du site
cds21